Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 07:27

 

 bangkok2-092.JPG

  Très beau texte paru dans le petit journal qui retrace assez bien l’ambiance de Phnom Penh ……. !  

 

bangkok2 093

 

Après les formalités d’usage, les portes de l’aéroport s’ouvrent. Il fait plus de 28°C, tout le monde est bronzé, parle Khmer et a les yeux bridés. Je gare mon chariot près des taxis, retire mon manteau, allume une cigarette. C’est un vrai choc émotionnel. Il y a un an, je quittais le Cambodge.

 bangkok2 094

 

Klaxons, odeurs de gasoil, de poisson, sable, trafic torrentiel, chaleur, humidité, visages marqués par le soleil, pauvreté extrême, luxe grossier, vendeurs de rue, publicités agressives. Je suis dans le taxi, je retrouve mes repères.

 

 bangkok2 111

 

Un fois les bagages posés, les yeux vers le plafond, je regarde le ventilateur tourner. J’ai besoin d’une douche puis de regarder cette faune qui m’a tant manqué. J’enfile juste une chemise, oui, celle qui se porte sans pull et sans écharpe.

 

bangkok2 097

 

 J’ai un sentiment de liberté retrouvée en laissant les deux boutons de mon col ouvert. Je me regarde dans le miroir, tout excité comme un enfant qui sait qu’il va recevoir un jouet. Je tremble presque. Le Cambodge, j’en parlais tous les jours à Paris, mais après 14h de vol, je n’en reviens toujours pas, je suis à Phnom Penh.

 

bangkok2 096

 

bangkok2 099

 

bangkok2 100

 

Phnom Penh a commencé sa journée sans moi. De ma fenêtre, je remarque quelques changements : voies à sens unique, restaurants, magasins, passages piétons. Je tapote machinalement sur un téléphone qui ne comprend plus ce qu’on lui demande. Lui aussi est un peu perdu en ces premières heures cambodgiennes. Par où commencer ?

 

bangkok2 101

 

bangkok2 102

 

C’est la superette dans laquelle j’avais mes habitudes qui fera la première actualité de ma journée. « You need moto sir ? », « Tuktuk ? ». Les voitures me frôlent.

 

bangkok2 103

 

 Les trottoirs sont toujours bondés de petits commerces et de véhicules mal garés. Tout ce quotidien asiatique revient d’un coup, une énorme gifle. Quel plaisir de marcher dans ce beau foutoir.

 

bangkok2 108

 

Certains sont assis sur le sol, les enfants jouent dans le caniveau, ça parle d’argent, du voisin d’en face, des Vietnamiens, de la boutique de téléphone qui vient d’ouvrir et bien entendu, du blanc qui est de retour dans le quartier. Le blanc, c’est moi. Je retrouve ces têtes que j’avais oubliées. Et c’est à coup de grands sourires que les chauffeurs de moto-taxis me saluent.

 bangkok2 104

 

Finalement, le plus dur en arrivant ici, après un an d’absence, c’est de se dire que l’on a osé quitter son paradis.

bangkok2 105

 

bangkok2 107

 

bangkok2 109

 

En ces premiers jours sous un soleil de plomb et d’odeurs sèches, je peine un peu à retrouver patience, tolérance et calme, ces qualités nécessaires à un bon séjour dans un pays pauvre. Mais cela ne devrait pas trop durer. Phnom Penh, here I come.

 

bangkok2 110

 

bangkok2 112

 

bangkok2 113

 

bangkok2 115

 

bangkok2 117

 

bangkok2 121

 

bangkok2 122

 

bangkok2 123

 

bangkok2 125

 

bangkok2 126

 

bangkok2 128

 

bangkok2 129

 

bangkok2 131

 

bangkok2 133

 

bangkok2 136

 

bangkok2 137

 

bangkok2 142

 

bangkok2 144

 

bangkok2 151

 

bangkok2 172

 

bangkok2 175

 

bangkok2 176

 

bangkok2 177

 

bangkok2 178

 

bangkok2 179

 

bangkok2 181

 

bangkok2 183

 

bangkok2 184

 

bangkok2 191

 

bangkok2 190

 

Photos de Franck et texte du LePetitJournal.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires