Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 07:25

Certains internautes m'ont questionné sur certains droits et devoirs afférents au Cambodge. N'étant pas un pro sur ce sujet , je vous conseille d'aller voir le blog de Roger (lien à droite de la page ou celui de l'association Poumakohdach), ce passionné et fin connaisseur vous répondra toujours avec passion. Moi plus terre à terre et payant mes impôts comme tout bon citoyen qui se respecte, j'ai piqué les textes au ministère Français !! aprés tout, ils sont là , autant les utiliser lol!!

cambodge

Sécurité

 

Il est recommandé :

 


 d’éviter, en règle générale, de circuler de nuit dans les zones non urbaines, principalement en raison de l’absence fréquente d’éclairages publics,


 à Phnom Penh comme dans les principaux centres urbains, notamment à Siem Reap et Sihanoukville/Kompong Som, de faire preuve de prudence lors des déplacements de nuit, particulièrement à pied, en cyclo-pousse, en moto ou en moto-taxi,


 - de laisser son passeport et son billet d’avion dans un lieu sûr et de ne conserver sur soi qu’une photocopie de ces documents,


 - d’éviter de se dessaisir de son passeport auprès des agences de location de véhicules ou des hôteliers,

 - de ne pas porter sur soi - et à plus forte raison de ne pas exhiber - des sommes d’argent importantes ou des objets - de valeur en raison des risques de vol à l’arrachée,


 - en cas d’agression, de n’opposer aucune résistance,


 - de se prêter de bonne grâce aux contrôles policiers.

 

Deux numéros d’urgence de la police cambodgienne (117 ou 118) sont désormais accessibles 24 heures sur 24 à partir d’un téléphone fixe ou portable.

 

792-GardenSculpture083

 

Rappel concernant le temple de Preah Vihear :

 
Le temple de Preah Vihear est localisé à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande. Compte tenu d’un différend entre les deux pays, qui a parfois entraîné des incidents ces dernières années, les voyageurs qui souhaitent se rendre dans cette zone sont invités à faire preuve de prudence dans leurs déplacements.

 

Pour visiter les temples d’Angkor, il est conseillé de se rendre à Siem Reap par avion ou par la route, le trajet Phnom Penh/Siem Reap s’effectuant désormais en moins de cinq heures. Les bateaux empruntant la voie fluviale entre Phnom Penh et Siem Reap sont, pour la plupart, dépourvus d’équipements suffisants de sécurité.

 

Avertissements

 
 Infraction à la législation sur les stupéfiants : la consommation de toutes les drogues est interdite au Cambodge. L’usage, la détention et le trafic de stupéfiants sont punis d’une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans et d’une amende allant de 2 500 à 10 000 US Dollars.

 marijuana.jpg

 

 Infractions à caractère sexuel : le Cambodge est identifié comme l’une des destinations asiatiques privilégiées pour le tourisme sexuel. Une nouvelle loi contre le trafic des êtres humains et le commerce sexuel est entrée en vigueur le 15 février 2008. elle vise en particulier à lutter contre la pédophilie. Elle distingue désormais "les actes indécents sur mineurs de moins de 15 ans" passibles d’une peine de 1 à 3 ans de prison, des "relations sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans" punies de 5 à 10 ans de prison. En tout état de cause, tout ressortissant français, auteur de délits à caractère sexuel au Cambodge, peut être poursuivi en France même si les faits n’entrent pas dans le champ d’application de la nouvelle loi cambodgienne et en l’absence de plainte de la victime (article 222.22 du code pénal modifié par la loi 98-468 du 17 juin 1998).

 

486-DSC 0090

 

 Trafic de biens culturels : L’acquisition et l’exportation illicite de "biens culturels", notamment les pièces archéologiques - sculptures, éléments architecturaux ou poteries - sont interdites et punies de 6 mois à 10 ans de prison.

Adresses des représentations diplomatiques et consulaires françaises à l’étranger (sur le site de la Maison des Français de l’étranger).

 

 

  838-DSC 0140

 

Transports

 

Infrastructure routière

 
En dehors des grands axes (Phnom Penh - Battambang, Phnom Penh - Siem Reap, Phnom Penh - Sihanoukville/Kompong Som), l’état du réseau routier laisse souvent à désirer.
Il est conseillé de s’assurer des conditions de circulation sur les axes secondaires du pays pendant la saison des pluies, notamment du fait des difficultés de dépannage dans certaines provinces.
Le réseau des autocars longue distance s’est considérablement développé entre Phnom Penh et les principales villes de province. Il convient de s’assurer de la couverture de ces services de transport par les compagnies d’assurance.

 

 cambodge2 092

Accidents de la circulation :

 
En dehors des grands axes, les conditions de circulation demeurent délicates (état moyen des routes secondaires, mauvais état des autres routes).


Les moyens de locomotion répondent peu aux normes de sécurité européennes. La circulation est anarchique. A l’indiscipline des conducteurs, s’ajoute une ignorance quasi généralisée des règles de conduite et de signalisation. A Phnom Penh, l’accroissement du nombre de véhicules a entraîné une augmentation importante des accidents de la circulation, notamment ceux impliquant des deux-roues.


De façon générale, le port du casque par le conducteur comme par le passager d’un deux-roues est indispensable, tout comme la souscription d’une assurance couvrant la responsabilité et les dégâts commis ou subis (en raison notamment des délits de fuite très fréquents).

 

Réseau ferroviaire

 

 Bamboo-Train-voyage-cambodge.jpg
Le réseau ferroviaire est uniquement utilisé pour le transport de marchandises.

 52cb2f1195f5412edf7f68d6dfb7bf961237110781

 

Réseau fluvial

 bangkokkep2011 409
La plupart des bateaux assurant le transport des passagers entre Phnom Penh, Siem Reap, Stung Treng et le Vietnam, ne répondent pas aux normes de sécurité ; (voir rubrique dans "Conseils généraux de sécurité" les conseils pour se rendre à Angkor).

 

 BateauxCambodgeTimbre6.jpg

Transport maritime

 
Les navires locaux qui, à Sihanoukville/Kompong Som, Kampot ou Kep, proposent aux touristes des excursions vers les îles proches répondent peu souvent aux normes de sécurité.

 

BateauxCambodgeTimbre3

Transport aérien

 


Le Cambodge dispose de trois aéroports internationaux situés à Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville/Kompong Som. Il existe d’autres aéroports régionaux de deuxième niveau.

Depuis juillet 2009, la compagnie nationale Cambodia Angkor Air effectue des vols conjoints avec Vietnam Airlines entre Phnom Penh et Siem Reap, ainsi que des vols internationaux entre ces deux villes et Ho Chi Minh Ville (Vietnam).
A partir du 27 mars 2011, Air France reliera Phnom Penh et Paris trois fois par semaine.


Près de vingt compagnies internationales desservent le Cambodge avec des vols réguliers. Parmi elles, deux compagnies à bas-coût (low-cost), Air Asia, joint-venture thaïlando-malaisienne, et Jetstar Asia Airways, compagnie singapourienne affiliée à la compagnie australienne Qantas, desservent respectivement Phnom Penh et Siem Reap au départ de la Malaisie, de la Thaïlande et de Singapour. Une autre compagnie singapourienne (Silk Air) dessert le Cambodge ainsi que deux compagnies thaïlandaises (Bangkok Airways et Thaï Airways), trois de Chine continentale (China Eastern Yunnan Airlines, China Southern Airlines et Shanghaï Airlines), trois de Taïwan (China Airlines, Eva Air et Far Eastern Transport plus spécialisée dans le cargo), une de Hong Kong (Dragon Air), deux de Corée (Asiana Airlines et Korean Air), ainsi que Lao Airlines, Malaysia Airlines et Vietnam Airlines.

 

La compagnie Siem Reap Airways, qui opère entre Phnom Penh et Siem Reap mais également à destination du Laos, de la Thaïlande et du Vietnam, fait l’objet, depuis le 14 novembre 2008, d’une inscription sur la liste noire européenne.

Entrée / Séjour

 

 Le visa est obligatoire. Il peut être délivré à l’aéroport international de Phnom Penh par les services de l’immigration (contre paiement d’une taxe de 20$ pour les touristes et de 25$ pour les hommes d’affaires ; prévoir dans les deux cas une photo d’identité (de format 4 x 6 cm), à condition que le passeport ait une durée de validité suffisante (4 mois au minimum) ".


 Les visas de tourisme ouvrent droit à un séjour d’un mois. Ils peuvent être prorogés d’un mois maximum, une seule fois, par les services de l’immigration de Phnom Penh. Il est également possible d’obtenir un visa de tourisme électronique (e-visa) via internet à l’adresse: http://evisa.mfaic.gov.kh. Les personnes entrant au Cambodge, munies d’un visa de tourisme, via l’aéroport de Siem Reap, sont tenues de séjourner au minimum 24 h sur le territoire cambodgien avant de repartir à l’étranger.


 Les visas pour les hommes d’affaires peuvent être prorogés d’un mois (une entrée), de trois mois (une entrée) ou de six mois (multiples entrées) ou d’un an (multiples entrées).


 En cas de dépassement de la durée du visa, une pénalité de 5$ par jour de retard est appliquée.

 Les doubles nationaux franco-cambodgiens bénéficient d’un visa " K " gratuit et permanent.

 

Les postes frontières internationaux avec délivrance de visa sont les suivants :

 

Aéroports :


 Aéroport international de Phnom Penh
 Aéroport international de Siem Reap
 Aéroport international de Sihanoukville/Kompong Som

 

Port :


 Port de Phnom Penh (Mekong)

 

bangkokkep2011-609.JPG

 

Frontière terrestre Cambodge/Thaïlande :

 Prum
 Daung
 Cham Yeam
 Poipet
 O’Smach
 Chuam

 

bangkokkep2011 607

 

Frontière terrestre Cambodge/Vietnam :


 Bavet
 Kha Orm Som Nor
 Phnom Den
 Tropiang Sre
 Tropiang Phlong
 Preah Chak
 Bantey Chakrey

 

Frontière terrestre Cambodge / Laos :


 O’Yadav
 Dong Kro Lor

 

Aucun visa n’est délivré à l’arrivée au port maritime de Sihanoukville/Kompong som et à celui de Oknha Mong de la province de Koh Kong.

 

Pour toute information complémentaire, prendre l’attache de l’Ambassade du Cambodge en France.

Santé

 

Avant le départ :

 

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste).

Les structures hospitalières de santé publique du Cambodge sont de niveau inégal et ne correspondent pas toujours aux standards internationaux. Il est en conséquence vivement recommandé de contracter une assurance avant le départ prévoyant le rapatriement.

 

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes :

  • Dengue :

Présence endémique de la dengue : des précautions doivent être prises dans l’ensemble du pays. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques). La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée). D’autres maladies virales, également transmises par les piqûres de moustiques, peuvent parfois survenir.

  • Paludisme :

Prévention du paludisme (malaria) : maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...). A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3 sauf Phnom Penh.

 

Choléra:

 
Plusieurs cas de choléra ont été enregistrés depuis le début de l’année 2010. Il est recommandé de veiller à la qualité des aliments et à leur bonne cuisson, d’éviter la consommation de crudités, de coquillages et de tous fruits ou légumes non pelés ou non lavés. Il est également conseillé de préférer l’eau en bouteille plutôt que l’eau du robinet et de se laver régulièrement les mains.

 

Rage :

 
La rage est présente chez les chiens, les chats, les cochons et les singes. Il est vivement recommandé, en cas de morsure, de se rendre rapidement à la consultation de l’Institut Pasteur de Phnom Penh, où les vaccins sont disponibles.

 

Grippe Aviaire :

 
Le Cambodge fait partie des pays touchés par l’épizootie de grippe aviaire. Il s’agit d’une maladie virale animale (volailles) exceptionnellement transmissible à l’homme. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus.
Il n’existe pas, pour l’heure, de raison de différer un quelconque déplacement professionnel ou touristique au Cambodge. La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, en évitant notamment de se rendre dans des élevages ou les marchés aux volatiles. Les recommandations générales d’hygiène qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées :
 éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ;
 se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un soluté hydro-alcoolique.

 

Grippe A/H1N1 :

 


Plusieurs centaines de cas de grippe A/H1N1 ont été signalés au Cambodge, soit dans une moindre proportion que dans les pays voisins.
Les personnes présentant des symptômes grippaux (fièvre, courbatures, fatigue, maux de gorge, toux, etc.) au cours de leur séjour au Cambodge peuvent se rendre en consultation à l’hôpital Calmette, à la clinique Naga ou dans tout autre établissement public ou privé. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet de l’ambassade de France au Cambodge ou contacter :


 Le centre d’appel du ministère de la Santé du Cambodge : 855-(0)12 489 981 ou 855-(0)89 669 567 ou 115;
 L’hôpital Calmette : 855-(0)23 30 03 40 ou 855-(0)11 42 69 48 (médecin de permanence aux urgences).

Sur place, ou après le retour en France, toute poussée de fièvre doit inciter à consulter un médecin.

 

Vaccinations :

 
La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée. Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. Autres vaccinations : en cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (à pratiquer dans un centre médical sur place). La vaccination contre la rage peut également être proposée (si besoin, présence du vaccin français à l’Institut Pasteur du Cambodge) Dans tous les cas demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

 

Dans certaines régions, présence d’animaux venimeux (cobras, vipères, serpents bananiers araignées) : l’approvisionnement en sérums antivenimeux est irrégulier.

 

Hygiène alimentaire :

 
Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Eviter la consommation de poisson de viande et de volailles crus.

 

Sida :

 
Le Cambodge est assez gravement affecté par le VIH - sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

Contacts utiles sur place :

  • A PHNOM PENH

1) Samu : 119 (N° d’appel d’urgence)

 

2) Hôpital Calmette :

 855-(0)-23 42 69 48
 855-(0)-11 42 69 48 (portable du médecin en permanence aux urgences)

 

3) Médecin conseil de l’ambassade de France au Cambodge : Naga Clinic

 11, rue 254 (Senei Vinna Vaut Oum)
 855-(0)-23 21 13 00 (standard)
 855-(0)-11 81 11 75 (portable),
 855-(0)-12 76 75 05 (portable),
 855-(0)-23 22 13 00 (télécopie).

 

4) Institut Pasteur du Cambodge

 5 boulevard Monivong
 855-(0)-23 42 60 09
 info@pasteur-kh.org

  • A SIEM REAP :

1) Samu de l’hôpital provincial de Siem Reap : 855-(0)-63 76 11 19

 

2) Services des urgences de la clinique "Royal Angkor International Hospital" (co-gérée par le Bangkok Hospital): 855-(0)-63 76 18 88

 

3) Naga Healthcare

 660 rue Hup Guan (derrière le marché central)
 Réception : 855-(0)-92 79 31 80 / 63 76 12 95
 Dr Joost (médecin francophone) : 855-(0)-12 36 36 01

 

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :

 Le site du ministère de la Santé et des Sports : www.sante-sports.gouv.fr
 Le site ministériel traitant des menaces de pandémie grippale (info pandémie grippale) :

 www.pandemie-grippale.gouv.fr


 Le site de l’Institut de Veille Sanitaire : www.invs.sante.fr


 Le site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : www.who.int (anglais et français)


 Le site de l’Institut Pasteur de Paris ou de Lille


 Le site de l’Institut Pasteur du Cambodge : www.pasteur-kh.org.

 

 

Compléments

 

Divers

 
Saison des pluies de juin à octobre. Chaque année en septembre et octobre, le Mékong connaît des crues importantes dans le nord-est et le sud-est du pays (entraînant des inondations et des difficultés de circulation). Saison sèche de novembre à mai (températures très élevées, particulièrement en avril-mai).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires