Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 15:13

Suite à un incident technique, je remet ce post !!

 

 

Voilà, voilà, ma décision est prise ! Cette année, je m’offre 20 jours en Birmanie (Myanmar), au lieu du delta du Mékong.

 

  CarteRelief

 

Déjà parce que cette idée de visiter ce pays me trotte dans la tête, Joseph Kessel  y étant surement pour beaucoup et de plus je crois sincèrement que c’est maintenant qu’il faut que j’y aille.

 

  41MHCB57E0L__SL500_AA300_.jpg

 

D’ici quelques années, j’espère prendre ma retraite, dans la région de Kep, au sud du Cambodge, région pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur !!

 

  Karaweik02

 

Cherchant des renseignements sur un excellent site Voyageforum http://voyageforum.com/ , qu’elle ne fut pas  ma surprise, de recevoir des Posts assez agressifs de la part d’autres lecteurs ?

 

  Kyaukthagi02

 Jugeant qu’il fallait boycotter la Birmanie, pour des raisons d’enrichissement de la junte militaire, les grands hôtels, les compagnies aériennes et maritimes leurs appartenant !

 

Ci-joint un article pour l’Anti :

 

Depuis quelques années, la Birmanie s'ouvre au tourisme...

 

Au premier abord, ce pays semble merveilleux. La Birmanie a en effet beaucoup d'atouts pour plaire aux touristes. Elle possède les plus beaux temples d'Asie et des sites fabuleux tels que Pagan aux mille et une pagodes ou encore le paisible lac Inle. De plus la population est haute en couleur et d'une gentillesse exceptionnelle. Enfin cette ancienne colonie anglaise s'est dotée d'une infrastructure touristique de luxe.

Mais, pour peu qu'on tende l'oreille et qu'on ouvre les yeux, on se rend compte que ces merveilles cachent une des pires dictatures du monde qui bafoue systématiquement les droits fondamentaux de l'homme.

Avant de partir faire du tourisme en Birmanie il faut savoir que :

- Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, leader de l'opposition birmane en résidence surveillée à Rangoon et privée de tous ses droits, a demandé que les touristes ne viennent pas pour l'instant en Birmanie.

 

- les infrastructures touristiques (les grands routes, les parterres de fleurs, les hôtels,…) ont souvent été réalisées par des travaux forcés. Ce travail obligatoire et non rémunéré est très répandu en Birmanie et souvent lié au développement du tourisme. On estime que plus d'un million de birmans ont du travailler pendant des semaines ou des mois depuis que la junte a décidé d'ouvrir le pays au tourisme. Ces travailleurs composés d'un quart d'enfants, doivent payer leurs déplacements, leur nourriture et ils dorment bien souvent à même le sol sur le chantier.

- afin d'élargir des routes et de donner une image "propre" aux sites touristiques, des villages et des quartiers entiers ont été déplacés de force sans aucun dédommagement.

- tout est surveillé selon le vieux système fasciste: par groupe de dix maisons, il existe un chef d'îlot chargé de surveiller ses voisins et de rendre compte à un indicateur gérant un groupe de cent maisons, lui-même chargé de faire rapport au responsable de 1000 maisons, et ainsi de suite. Tout est fliqué, surveillé, les gens ne peuvent pas passer une nuit hors de chez eux sans en avertir le chef d'îlot qui travaille pour la police.

- la Birmanie est le premier producteur mondial d'opium, avec une production qui a doublé en 10 ans. L'investissement dans les infrastructures touristiques et leur exploitation permettent le blanchiment d'une partie de l'argent de la drogue. En effet au niveau de l'état, cet investissement permet de présenter des comptes de devises en ordre : il n'y a plus de devises d'origine inconnue, elles proviennent désormais des dépenses effectuées par les touristes, sans qu'aucun contrôle ne puisse démentir cette assertion.

- en allant en Birmanie vous cautionnez le régime et vous lui permettez d'avoir une image plus respectable. Un régime bénéficiant de la visite de beaucoup d'occidentaux ne saurait être le goulag tropical financé par l'argent de la drogue que décrivent ses adversaires…

 

-          l'argent que les touristes vont dépenser pendant le voyage ira la plupart du temps directement dans la poche des dirigeants et du régime car la majorité des sites touristiques et des infrastructures leurs appartiennent. Cette contribution (si petite soit-elle) risque de maintenir un peu plus longtemps au pouvoir ce régime totalitaire.

- la junte militaire dépense huit fois plus d'argent pour la défense que pour l'éducation et la santé.

- un tiers du pays est interdit aux étrangers car il y a des opérations militaires ou du trafic de drogue.

Pour toutes ces raisons, nous vous suggérons donc de suivre le mot d'ordre d'Aung San Suu Kyi, qui demande de ne pas voyager en Birmanie pour l'instant.

-          Pour tous ceux qui sont tout de même décidés à faire du tourisme en Birmanie, voici quelques conseils que nous vous demandons de suivre au maximum :

- Ne partez pas en voyage organisé car les agences se soucient souvent peu de la politique birmane et elles ne vous montreront que le beau côté de la Birmanie. De plus ce genre de tourisme fréquente bien souvent uniquement les grands sites touristiques et l'argent dépensé va directement au régime en place.

- Partez en petit groupe, c'est le meilleur moyen de découvrir les différents aspects de la Birmanie et de rencontrer la population.

- Boycottez les hôtels de l'état et les moyens de transports de l'état (train, bateau de luxe, avion,…).

- Pensez que chaque fois que vous payez l'entrée d'un site touristique, l'argent va la plupart du temps dans la poche des dirigeants militaires.

- N'entreprenez pas d'actions sur place. Elles pourraient porter préjudice aux personnes inquiétées par le régime. Si un birman vous parle de la dictature, ne le répétez à personne en Birmanie, même pas à une personne qui vous semble de confiance, car il y a des espions partout et votre interlocuteur risque la prison et la torture.

- Ouvrez les yeux et dès votre retour, soutenez l'action des démocrates birmans

 

Je n’ai rien contre ce mouvement, bien au contraire !!

 

Foret13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui me gêne un peu, c’est la manière dont on cherche à vous imposer Votre décision, partant du principe que si on se bat pour la Liberté d’Autrui, on se doit de respecter celle des Autres.

Etant fondamentalement un Empiriste, j’irai voir de visu  et me ferai ma propre idée, tout en respectant le pays Hôte.

 

 

ananda14

 

Programme élaboré :

 

Jour 1: 17/12/11: Arrivée à Rangoon

 

Jour 2: 18/12/11: Rangoon

 

Jour 3: 19/12/11: Rangoon – Mandalay – Amarapura–Sagaing–Ava–Mdy(par avion)

 

Jour 4: 20/12/11: Mandalay – Mingun – Mandalay (2h de bateau pour l'aller-retour)

 

Jour 5: 21/12/11: Mandalay – Monywa – Powintaung – Monywa

 

Jour 6: 22/12/11: Monywa – Pakokku – Bagan (2h de bateau)

 

Jour 7: 23/12/11: Bagan

 

Jour 8: 24/12/11: Bagan

 

Jour 9: 25/12/11: Bagan (journée libre)

 

Jour 10: 26/12/11: Bagan – Heho – Lac Inlé (par avion + en bateau)

 

Jour 11: 27/12/11: Lac Inlé – Indein – Lac Inlé (en bateau)

 

Jour 12: 28/12/11: Lac Inlé (journée libre)

 

Jour 13: 29/12/11: Lac Inlé – Heho – Thandwe – Ngapali (par avion)

 

Jour 14: 30/12/11: Ngapali (journée libre)

 

Jour 15: 31/12/11: Ngapali (journée libre)

 

Jour 16: 01/01/12: Ngapali (journée libre)

 

Jour 17: 02/01/12: Ngapali – Thandwe – Rangoun (par avion)

 

Jour 18: 03/01/12: Rangoon

 

Jour 19: 04/01/12: Rangoon

 

 

Sule5

 

Ne connaissant pas ce pays, j’ai piqué quelques photos sur le Net, que j’ai recadré et mis en Mode Black and White.  Si par hasard , l’un de propriétaires me fait la remarque, je lui présenterai, tout d’abord mes excuses et ensuite retirerai sa photo !

Partager cet article

Repost 0

commentaires